.

Rose Saneuil, marqueteuse multi matières

Depuis 14 ans, au fil des commandes et de projets personnels, Rose Saneuil a créé sa propre technique pour sublimer des décors en marqueterie multi-matières. Des créations dans lesquelles elle met toute son âme. Passionnée par le dessin qu’elle pratique comme une seconde nature depuis qu’elle sait tenir un crayon, Rose Saneuil est arrivée à la marqueterie par des chemins détournés. Après une première vie professionnelle, elle se décide à entrer à l’école Boulle à Paris et suit la formation pour adultes en ébénisterie avec une option marqueterie dès la première année. « Cela a été une véritable rencontre, une sorte de flash, j’étais exactement là où je voulais être », souligne-t-elle.

Portrait Rose_Saneuil-@david_plas-bd.jpg
RoseSaneuil_Loiseau bleu_Marqueterie©Eric Valdenaire-bd.jpg

Puis les événements s’enchaînent comme une évidence. Une fois formée, elle intègre l’entreprise Elie Bleu, spécialisée dans les coffrets à cigares de luxe. Une commande la propulse sur un projet en marqueterie pour la maison Cartier. Et là, c’est un véritable coup de foudre. « J’ai trouvé dans la marqueterie le moyen de réunir les deux aspects de ma personnalité, explique-t-elle avec le recul. La marqueterie est quelque chose de très technique qui correspond à mon côté cartésien, et en même temps c’est un décor. Cela me permet d’exprimer mon côté artistique et créatif. J’ai toujours eu du mal à rester dans un cadre ! La marqueterie synthétise exactement ma façon d’être et me permet de m’exprimer pleinement. »

Une technique déposée

Après huit ans chez Elie Bleu où elle enchaîne les projets à base de nacre, de métal et de bois, elle monte son propre atelier. Au fil des commandes très variées, en galuchat pour Cartier, en cuir pour Hermès, elle développe sa propre technique qu’elle a d’ailleurs déposée à l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI). « La base de mon travail, c’est toujours le dessin que je réalise à la main ou sur Photoshop, précise-t-elle. Je travaille beaucoup à partir de photos, puis je mets en couleur ce décor. Ce visuel est un premier jet. Ensuite, je choisis une matière. Et en dernier seulement, j’adapte ma technique au support.» .

Piaget Rose bois-nacre_bd.jpg
2 Coffret DamajaguaBD.jpg

À chaque fois, l’approche est nouvelle. Le projet nécessite des recherches, une adaptation de la technique, un choix de colle spécifique (elle en utilise une douzaine) et des tests pour appliquer un savoir-faire qui exige une grande minutie. Rose Saneuil travaille seule et réalise toutes ces pièces, uniques ou en mini-séries (3 à 20 maximum) entièrement à la main. Son ennemi, elle le sait, c’est le laser ! « Si à ma petite échelle, je peux donner des émotions par mon travail à un petit cercle intimiste de personnes, c’est déjà beaucoup », laisse-t-elle échapper très modestement. Après avoir démarché pendant des années, notamment en Suisse et en Allemagne où l’excellence de son travail a trouvé un écho favorable, aujourd’hui les grandes marques la sollicitent. Même en France. Un juste retour, pour cette marqueteuse multi-matières, élevée par ses grands-parents maraichers dans la Sarthe, et pour qui la nature demeure la principale source d’inspiration. .

Isabel Soubelet, journaliste
https://www.rosesaneuil.com
Voir la fiche artiste et les produis associés

Crédit photo : Eric VALDENAIRE
Légendes photos :
- Médaillon « L’Oiseau Bleu »
- Montre PIAGET, cadran en marqueterie de bois rose et nacre
- Coffret à cigares Damajagua pour Davidoff